Aimer

Je reviens d’un stage de biodanza, absolument merveilleux, qui m’a donné des ailes et l’inspiration d’écrire sur notre besoin d’amour: celui d’aimer et d’être aimé. Ceux qui suivent mon blog savent que que j’ai déjà écrit un article sur l’Amour et l’importance de s’aimer soi-même, mais je ne résiste pas à l’envie d’en écrire un autre. L’amour et le manque d’amour occupent tellement de place dans notre vie que ce serait bien dommage de se priver d’en parler!

Il y a quelques années, je n’aurai jamais imaginé parler d’amour et encore moins sur le net… L’idée même de prononcer ce mot m’aurait fait rougir et me recroqueviller dans ma coquille! Déjà que j’avais un mal fou à comprendre ce qui se passait à l’intérieur de moi et à mettre des mots sur mes sentiments, alors en parler aux autres, non merci! Ce serait comme me jeter dans la fosse aux lions!

Car parler d’amour pour moi équivalait à parler du manque d’amour que je ressentais dans ma vie. Double défi donc, qui consistait à regarder en face ce gouffre intérieur et à oser m’ouvrir aux autres pour leur parler de ma vulnérabilité, de mes fragilités. Sujet complètement tabou, pour quelqu’un comme moi qui s’était construit toute une croyance sur le fait de ne pas être aimable, avec la honte qui s’ensuit quand, bien évidemment, le scénario tant redouté se reproduisait et je me retrouvais dans des relations où je finissais par ne pas me sentir respectée ou mal aimée…

Aujourd’hui, je regarde tout ça avec plus de lucidité et réalise combien pendant des années j’ai créé, malgré moi, des situations et des relations qui me rendaient malheureuses. Et tout ça à cause du besoin compulsif de me sentir aimée. Je cherchais désespérément l’amour qui me manquait à l’extérieur, dans le regard des autres, dans leur reconnaissance, dans chaque geste ou parole d’amour qu’ils me témoignaient. Ce besoin était tellement fort chez moi que c’est comme si mon existence et mon identité en dépendait. Combien de fois me suis-je oubliée pour faire soi-disant plaisir aux autres? Entretenant la croyance que je n’étais pas aimable telle que j’étais, je mettais au point différentes stratégies et comportements pour qu’ils m’aiment ou m’acceptent un peu plus.

Sauf qu’à force de m’éloigner de qui j’étais, je ne me respectais plus et finissais par me couper de l’amour que je me portais à moi-même. Comme si l’amour que les autres pouvaient me témoigner, même par bribes, valait beaucoup plus que celui qui existait déjà au fond de moi. Grave illusion! Source de tant de souffrances inutiles…

Le plus beau cadeau c’est de réaliser qu’en se reconnectant à sa source d’amour intérieur, l’amour est en nous, on l’incarne et on le vit. On aime tout simplement! Et alors, le besoin d’aimer et d’être aimé disparait. Je parle bien de "besoin", et non de manifestations d’amour. S’aimer profondément ne revient pas à nous couper des autres, dans une attitude égoïste et auto-suffisante, bien au contraire.

Ce qui est merveilleux c’est de constater combien cet état de plénitude et d’amour intérieur attire l’amour des autres, et nous emplit encore plus d’amour! C’est donc un double cadeau que l’on se fait en s’aimant et en s’acceptant totalement. D’une part, on se sent comblé par cet amour qui vibre en nous (sans avoir eu besoin de le chercher à l’extérieur), et comme par magie, cet amour qu’on rayonne autour de nous, nous est renvoyé encore plus fort par notre entourage! L’amour est contagieux… surtout ne l’oubliez pas!

3 réflexions sur “Aimer

  1. C’est fou comme je me reconnais dans ce que tu écris ! Sauf que moi, je n’ai pas encore réussi à passer à l’étape suivante… J’ai toujours l’impression d’être mal aimée, que personne ne m’accepte comme je suis. Et plus je ressens ce besoin d’amour que l’extérieur ne me donne pas, plus je me déteste… Pourtant, au fond de moi, je sais que je suis quelqu’un de bien.

    • Le plus incroyable c’est de réaliser que c’est nous-même qui créons notre réalité! Si je crois que je suis toujours mal aimée et pas aimable, je vais vivre des situations qui me confirmeront ce que je pense de moi et rendront de plus en plus crédible cette idée fausse de moi-même. C’est un cercle vicieux dans lequel on peu s’enfermer tout seul. Alors que si je me connecte à ma lumière intérieure, que je m’accepte et ressens de l’amour pour moi-même, alors les autres me regarderont avec la même bienveillance et l’accueil que je souhaite. Au début ça paraît impossible à mettre en place parce qu’on a toujours vécu et entretenu (malgré nous) la sentiment d’être mal aimée. Sentiment qui existe déjà au fond de nous et que l’extérieur ne fait que nous refléter. La clé c’est vraiment de prendre conscience que c’est nous-même qui créons ce sentiment désagréable, les autres ne font que nous le renvoyer. Plus j’avance sur mon chemin, plus je réalise que s’aimer soi-même est LA clé de mon bonheur, pas un amour narcissique et égocentré. Plus je m’aime, plus j’attire l’amour dans ma vie. Il n’y a plus de séparation entre ma vie intérieure et extérieure, tout est relié. Belle route à toi sur le chemin de l’amour de soi! :)
      Elise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s